Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Logo créé par Ironway Design© pour FBH






Site réservé aux Biohygiénistes, Techniciens de Laboratoire travaillant en hygiène hospitalière ou communautaire et aux Praticiens Hygiénistes Biologistes. Malades, curieux ou autres, les informations que vous trouverez sur ce site ne vous seront d'aucune utilité et ne remplaceront en aucun cas une consultation médicale.



↓ Publicités: (voir notre politique publicitaire)

Plus d'information sur le HONcode

↑ Publicités: (voir notre politique publicitaire)

ARTICLE: La prévention du risque d'Aspergillose et le rôle de la cellule aspergillaire.

 

 

Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
   
   FBH: Forum des Biohygiénistes Index du Forum -> DIVERS -> (Articles en accès non restreint)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ADMIN
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2009
Messages: 525
PROFIL CERTIFIE:
Masculin
POSTE: Biohygiéniste (technicien)
AUTRE POSTE:: BIOHYGIENISTE
DIPLOMES BIOHYGIENE: Certificat Hygiène Hospitalière ENCPB 2004 - 2005, Licence Professionnelle Biohygiène ENCPB-UPMC 2009-2010
LOCALISATION: FRANCONVILLE
POINT(S): 475
Moyenne de points: 0,90

MessagePosté le: Jeu 12 Nov 2009 - 19:56    Sujet du message: ARTICLE: La prévention du risque d'Aspergillose et le rôle de la cellule aspergillaire. Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
       
 LE FORUM DES BIOHYGIENISTES       


 ARTICLE:   LA CELLULE ASPERGILLAIRE.
        

La création de cellules aspergillaires ou encore appelées celules aspergillose voir cellule de prévention du risque infectieux pendant les travaux est de nos jours de plus en plus courante dans nos établissements de santé.


La base documentaire :


La liste des documents ci-dessous n’est pas exhaustive.


- NosoThème n°10 :  Infections fongiques nosocomiales liées à l’air.  Nosobase 2009. (document PDF très riches en références bibliographiques)

- Surveillance mycologique de l’environnement pour la prevention de l’aspergillose invasive : propositions de standardisation des méthodologies et des modalités d’application. Laboratoire de parasitologie-mycologie chu de rennes, juin 2007. (document PDF)

- Grille d'évaluation et mesures de prévention du risque infectieux suivant la nature des  travaux. CCLIN Sud-Ouest, 2006 (document PDF)

- Conduite à tenir en cas de travaux. CCLIN Sud-Est, 2004 (document PDF)

- Conduite a tenir en cas d’aspergillose nosocomiale. CCLIN est, 2002 (document PDF)

- Grille d’évaluation du niveau de risque aspergillaire d’un projet de travaux. CCLIN Sud-Est, octobre 2002.

- Infections nosocomiales chez les patients d’établissements de santé liées aux travaux de construction : Atténuer le risque d’aspergillose, de légionellose et d’autres infections. Santé Canada, 2001

-  Aperçu des cas d'infections nosocomiales liées à des travaux de construction. Santé Canada 2001.

- Conférence de consensus tenue à l'Institut Pasteur le 21 mars 2000 (texte court)




L’organisation d’une cellule aspergillaire :


- La composition :


La qualité des membres d’une cellule aspergilliare est variable d’un établissement à l’autre. Cette cellule peut comprendre : l’équipe d’hygiène (E.O.H.), les services techniques, des hématologues, des pharmaciens, des biologistes, une conseillère hôtelière, un responsable de l’équipe centrale de bionettoyage…

Tout dépend de l’intérêt que porte les spécialistes de votre établissement au risque aspergillaire. Il va sans dire que le minimum requis est de composer la cellule par des hygiénistes et des responsables des services techniques.


- Le fonctionnement :


La majorité des cellules aspergillaires fonctionnent avec un système de feuille de déclaration (papier envoyé par courrier ou fax, mail). Ce document est rempli par le cadre de l’unité de soins généralement et / ou par un responsable des services techniques.


Cette feuille de déclaration reprendra les items suivants:            
     
Nom et numéro de poste de la personne déclarante            
 Date d'émission de la présente feuille            
 Unité(s) concernées par les travaux            
 Date(s) prévue(s)            
 Estimation de la durée des travaux            
 Nature des travaux            
            
Cette feuille est réceptionnée par les membres de l’E.O.H. (Prévoir un groupe de messagerie comprenant l’ensemble des membres de l’E.O.H. pour les périodes de vacances)Après réception, un ou plusieurs membres se charge(nt) d’analyser le niveau de risque aspergillaire (et de légionellose le cas échéant). Des grilles d’évaluation du niveau de risque infectieux sont disponibles dans la littérature et permettent en fonction du type de travaux et du type d’unité(s) concernée(s) ou de patients de mesurer ce niveau. Ce dernier va ensuite permettre de déterminer le type de recommandations à émettre pour prévenir le risque aspergillaire.


Plus le niveau est élevé, plus les moyens de précautions mis en œuvre sont drastiques et lourds.



L’utilisation de ce type de grille d’évaluation n’est pas systématique. Le niveau de risque peut aussi être apprécié par les spécialistes. En effet avec l’habitude, on comprend rapidement le type de recommandations qu’il faudra élaborer. D’autres estiment qu’il n’y a pas de moindre mesures lorsque l’on se trouve dans une unité de soins. Rappel toutes les unités de soins sont classées en zone de risque infectieux de niveau 3 par l’ASPEC et pour lesquelles l’absence de flore fongique sont préconisées.

Lors de travaux de "grande importance" ou lorsque les travaux qui concernent des unités à haut risque infectieux (pneumologie, oncologie, hématologie, unités de greffes, service de grands brûlés, blocs opératoires...) la cellule aspergillaire (le responsable de la cellule aspergillaire) déclenche une cellule aspergillaire élargie incluant les responsable des unités concernées (cadres de santé, chefs de services...) un représentant de la direction et les autres personnes susceptible de compléter les échanges.



Les types de recommandations :



Un nombre important de choses sont à prendre en compte lors d’un projet de travaux. Les 3 tableaux ci-dessous vous présentent les types de recommandations possibles pour chaque étape d’un projet de travaux.




Liste des Recommandations                

A effectuer                  
Par qui                

Précisions et commentaires                  
A- Préalable aux travaux                
A1 - Organiser les travaux en fonction d’une période d’activité modérée (week-end ou fonction du service) 



                   

SERVICE                  
 
A2 - Evacuer tout le matériel mobile se trouvant dans la zone de travaux

                   

SERVICE                  
 
A3 - Recouvrir de draps (secs) le mobilier non déplaçable (informatique /  étagères /…)

                   

SERVICE                  
 
A4 - Recouvrir de draps imprégnés d’AniosSurf® les objets meublant fixes

                   

OUVRIERS                  
 
A5 - Colmater les fenêtres et portes avec un ruban adhésif.

                   

OUVRIERS                  
 
A6 - Colmater ou sceller les bouches de traitement d'air (arrivée et /  ou sortie)

                   

OUVRIERS                  
 
A7 - Veiller à ce que l'air soit évacué directement vers l'extérieur, loin des reprises d'air neuf

                   

OUVRIERS                  
 
A8- Fermer le système de ventilation dans la zone de travaux

                   

OUVRIERS                  
 
A9- Veiller à ce que la zone des travaux soit maintenue en pression négative

                   

[  ]OUVRIERS                  
[  ]AUTRE : ……..……........            
 
A10- Veiller à ce que les systèmes de ventilation fonctionnent correctement dans les zones adjacentes

                   

OUVRIERS                  
 
A11- Mettre en place un / des  film(s) polyane(s) étanche(s) de façon hermétique

                   

OUVRIERS                  
 
A12-   Mettre en place une cloison provisoire de protection étanche.

                   

OUVRIERS                  
 
A13-   Mettre un SAS afin d’isoler la zone de chantier et de permettre aux ouvriers le changement de leur tenue. (comportement du personnel et des ouvriers se conférer recommandations n°B7)

                   

SERVICE / OUVRIERS                  
 
A14-  Fermer les portes

                   

SERVICE                  
 
A15 - Déposer un / des linge(s) humides imbibés d’AniosSurf® à 0,5% (40 ml d’AniosSurf® pour 8 litres d’eau froide)
                   

SERVICE                  
[  ] au bas des portes[  ] sous la zone d'intervention     




A16-  Déposer un / des linge(s) humides imbibés d’eau de javel diluée à 0,5%   (1 litre de javel à 2,6% pour 4 litres d’eau froide)

                   

SERVICE                  
[  ] au bas des portes      [  ] sous la zone d'intervention


A17 Bloquer ou modifier l’utilisation de la ou des  pièce(s) pendant la durée des travaux (chambre, salle de soins …)

                   

SERVICE                  
 
A18 – Arrêter ou réduire l’activité du service pendant la période de travaux

                   

SERVICE                  
 
A19- Organiser les travaux en fonction d’une période d’activité modérée (week-end, ou fonction du service)

                   
SERVICES TECHNIQUES            
 
A20 – Prévoir une sortie à proximité du chantier pour évacuer les gravats rapidement en évitant la propagation de poussières dans le service.

                   
SERVICES TECHNIQUES            
 









Liste des Recommandations               

A effectuer                
Par qui               

Précisions et commentaires                
B-  Au cours des travaux               
B1 – Garder les portes fermées
                 
SERVICE     

B2- Eloigner de la zone de travaux les patients à haut risquePatient immunodéprimé sévère : cancer, SIDANeutropénie inférieur à 500 polynucléaires neutrophiles / mm3 pendant une période supérieure ou égale à 2 semainesNeutropénie inférieure à 100 polynucléaires neutrophiles / mm3 quelle qu’en soit la duréePatient sous corticothérapie prolongée ( Prednisone 0,5 mg/kg pendant plus de 30 jours ou équivalent)Patient sous corticothérapie récente mais à haute dose (Prednisone 5 mg/ kg pendant plus de 5 jours)Patient greffé,
Prématurés, personnes âgées
Facteurs favorisant : Tabac, Alcool, Diabète, Antécédents d’Aspergillose

       Lorsque le déplacement du patient est strictement nécessaire lui faire porter :

masques de protection FFP1 lorsque le patient est à haut risque
masques FFP2 lorsqu’il s’agit d’un patient en isolement protecteur
                 
SERVICE                
     
B3- Veiller à ré-humidifier régulièrement  les linges. Evacuer les linges humides sales dans des sacs hermétiquement fermés et en re-disposer autant de fois que nécessaire.
                 
SERVICE                
     
B4 – Eviter les allées et venues  dans la zone de chantier
                 
SERVICE             
/            
OUVRIERS            
      

B5- Effectuer un balayage humide des sols au cours des travaux
                 
SERVICE                
 

B6 – Respecter le plan de circulation choisi (Le préciser dans la zone de commentaires ou joindre document annexe)

                 
SERVICE             
/            
OUVRIERS            
      

B7 -  Les ouvriers doivent se changer dans le sas et porter une tenue adaptée
                 
OUVRIERS                 
      


B8 – Utiliser des méthodes réduisant le plus possible la génération de poussières :-         choix des outils et matériaux (ex : ponceuse avec aspirateur muni d’un filtre absolu, …)-         Ne pas utiliser de scie
                 
OUVRIERS            
     
B9 – Vaporiser de l’eau sur les surfaces (pendant les travaux de coupe, terrassement, …)
                 
OUVRIERS            
     
B10 – Eliminer les débris quotidiennement dans des sacs hermétiquement fermés.
                 
OUVRIERS                     
     







Liste des Recommandations              

A effectuer               
Par qui              

Précisions et commentaires               
C. A la fin des travaux              
C1 - Placer les gravats dans des contenants fermés ou les recouvrir d'une bâche humide avant transport

     

OUVRIERS              
     
C2 – Aspirer à l’aide d’un aspirateur équipe de filtre haute efficacité les poussières

     

OUVRIERS              
     
C3 – Effectuer un balayage humide

     

SERVICE               
     
C4- Retirer les bâches et autres cloisons provisoires après balayage humide. Enrouler les bâches délicatement côté contaminé vers l’intérieur et les éliminer dans des contenants hermétiquement clos.

     

OUVRIERS            
     
C5 -  Effectuer un bionettoyage simple :-         Procéder à un lavage des murs, portes et encadrements de toute le zone de travaux au Na80 puis d’AniosSurf® (Dilué à 0,5% : 40 ml pour 8 lites d’eau froide) terminer par le sol


     

SERVICE            
     
C6 – Effectuer un bionettoyage eau de javel :- Procéder à un lavage des murs, portes et encadrements de toute le zone de travaux au Na 80, bien rincer, puis à l’eau javellisée diluée à 0,5%   (1 litre de javel à 2,6% pour 4 litres d’eau froide) terminer par les sols. Laisser agir 10 minutes puis rincer.

     

SERVICE            
     
C7 – Effectuer un double nettoyage Javel :- Procéder à un lavage des murs, portes et encadrements de toute le zone de travaux à l’eau javellisée diluée à 0,5%   (1 litre de javel à 2,6% pour 4 litres d’eau froide. Terminer par les sols laisser agir 10 minutes. Rincer et renouveler une seconde fois l’opération.

     

SERVICE              
     
C8 - Vidanger les conduites d'eau avant de les réutiliser

     

SERVICES TECHNIQUES
  
     
C9 –Désinfecter le réseau avant utilisation  Choc chloré  Choc thermique



 
  
SERVICES TECHNIQUES
  
  
C10 -  Veiller que la température de l'eau soit conforme aux normes

     

SERVICES TECHNIQUES   
 
C11 -  Purger le réseau d'eau stagnant

     

SERVICES TECHNIQUES   
     
C12 - Envisager d'hyperchlorer ou de surchauffer le réseau d'eau pendant une certaine période

     

SERVICES TECHNIQUES               
     
C13 – Vérifier si filtres, dans la zone de construction, doivent être changés/nettoyés après la fin des travaux

     

SERVICES TECHNIQUES
  
     
C14 - Faire un contrôle de l'eau (à préciser : Legionella, potabilité, ...)
     
[  ] LABORATOIRE               
 EXTERIEUR
[   ]              
 LABO HYGIENE
     
C15. Faire un contrôle à la fin des travaux (prélèvements d’air et de surface à la recherche d'Aspergillus)
 
  
[  ] LABORATOIRE               
 EXTERIEUR
[   ]              
 LABO HYGIENE

     

C15. Faire retirer le SAS si les prélèvements sont conformes

     

SERVICES TECHNIQUES
  
     


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:11    Sujet du message: ARTICLE: La prévention du risque d'Aspergillose et le rôle de la cellule aspergillaire.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    FBH: Forum des Biohygiénistes Index du Forum -> DIVERS -> (Articles en accès non restreint) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com